Les réflecteurs

Ce type de télescope est doté d’un miroir primaire concave, permettant de collecter et de concentrer la lumière sur le miroir secondaire, qui renvoie la lumière vers l’oculaire.

Ce type de télescope permet d’éviter l’effet chromatique induit par les lunettes astronomiques. Il existe deux principaux types de télescopes réflecteurs :

  • Le télescope de Newton.
  • Le télescope de Cassegrain.

Le télescope de Newton

C’est l’un des télescopes classiques très prisés par le grand public. Ce modèle a été imaginé par Isaac Newton en voulant améliorer la lunette de Galilée. Ainsi, le miroir primaire collecte la lumière venant du ciel tandis que le miroir secondaire redirige la lumière recueillie vers l’oculaire situé sur le côté du tube. La plupart des télescopes de Newton sont montés sur des montures équatoriales pour suivre aisément les mouvements des astres dans le ciel. Ils offrent ainsi un champ de vision élargi. Son tube protège ces instruments contre le gel et la buée. Parmi les Newton, on compte le Dobson monté sur des montures azimutales, qui a notamment rencontré un grand succès. Une conception compacte et légère.

Le télescope de Cassegrain

Imaginé par Laurent Cassegrain, ce sous-type de télescope dispose d’un miroir primaire percé en son centre, c’est ce qui le diffère de l’ouvrage d’Isaac Newton. En principe, il embarque un miroir parabolique convergent et un miroir hyperbolique divergent. De cette façon, l’image se forme derrière l’appareil. Ce type de construction est plus compact.

Avantages du réflecteur

  • Le télescope ne subit aucune aberration chromatique, car toute la lumière qui réfléchit le miroir ne souffre d’aucune distorsion.
  • Le coût de fabrication d’un télescope est bien moindre qu’une lunette, ce qui se répercute sur le prix grand public.
  • La taille du diamètre est beaucoup plus grande que la lunette, donc plus de lumière est collectée, et par conséquent, le télescope permet l’observation d’un ciel profond (Nébuleuses, galaxies, amas globulaires…).
  • Beaucoup de télescopes sont adaptés pour la pratique de l’astrophotographie.
  • Conception compacte et légère pour les Dobson.
  • Très apprécié des astronomes amateurs grâce à la confortable position du porte-oculaire.
  • Le tube protège les télescopes de Newton contre la buée et le gel.
  • Grâce à son système optique simple, le Newton est un instrument facile à régler (collimation).
  • Le type de construction du Cassegrain lui permet d’être plus compact.
  • Au-dessus d’un rapport focal de f/6, les images recueillies sont très lumineuses.

Inconvénients du réflecteur

  • Assez encombrants, prévoir de quoi les transporter.
  • Plus sensibles aux turbulences atmosphériques que les lunettes.
  • Collimation parfois difficile.
  • Il est nécessaire d’entretenir régulièrement son télescope (nettoyage).
  • Plus fragiles qu’une lunette ou qu’un télescope catadioptrique.
  • Aberration optique : la coma (donne une sorte d’aspect de comète à l’objet observé, ainsi que des contours irisés).
  • Les tubes de 200 mm commencent à devenir vraiment encombrants, chers et lourds.
  • Ces types de télescopes ne sont pas adaptés à l’observation terrestre.